fautes-orthographe

Corriger un texte, un casse-tête ? Plus maintenant, avec ces 18 astuces pour éliminer facilement les fautes d'orthographe, de conjugaison les plus fréquentes. Ne laissez plus ces coquilles ruiner vos textes. Attention, ça peut piquer les yeux !

Voici les 18 fautes d'orthographe et conjugaison les plus fréquentes, que les correcteurs automatiques ne verront sûrement pas. A éliminer absolument !

corriger-un-texte

1. Bienvenue dans cet article pour corriger un texte facilement !

Bienvenue est un nom féminin. Il porte un "e" s'il est utilisé comme nom, et s'accorde, s'il est précédé d'un article.

Bienvenue à vous tous. Je vous souhaite la bienvenue.

Soyez les bienvenus, messieurs. Soyez les bienvenues, mesdames.

2. Accueillez vos lecteurs comme il se doit

Le mot "accueil" est souvent erroné sur les sites internet, avec la fameuse page d'accueil. En effet, si on écrit "acceuil" ainsi, cela saute aux yeux dès l'arrivée (en tous cas, les miens ne s'en remettent toujours pas). Pas très accueillant, du coup !

A ce propos, si un "C" est suivi de la lettre "U", cela donne le son "QUE", comme "cueillir" et "accueil".

Tandis que deux "C", suivis de la lettre "E", donnent le son "XE", comme "accès" ou "accent". En conclusion, si on écrivait "acceuil" ainsi, on le prononcerait "Axeuil".

3. Trouvez le "la"

note-musique

Comme vous vous en doutez, je ne vous parle pas de la note de musique, mais plutôt de savoir si on met un accent ou pas sur le "la". Verdict...

"La" est un article féminin, et on peut donc le remplacer par "une".

"Là" est, quant à lui, un pronom démonstratif, qui désigne un lieu ou une chose se trouvant à un endroit précis. On peut alors le remplacer par "ci" ou "ici".

ex : La boutique de vêtements est là. La robe bleue est plus belle. Prends celle-là.

On pourrait remplacer la phrase par "une boutique de vêtement est ici. Une robe bleue est plus belle. Prends celle-ci."

"Là" peut aussi s'utiliser pour dire "maintenant".

ex : Je ne peux pas venir tout de suite, je fais autre chose, là.


Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Guide gratuit à télécharger

 *En soumettant votre adresse email, vous reconnaissez avoir lu et accepté la politique de confidentialité, où figure le RGPD, relatif aux données personnelles, en bas de cette page. 


4. Quand devez-vous mettre un accent sur le "a" ?

accent-ou-pas-sur-a

En fait, la réponse est très simple.

On met "a" quand on peut remplacer par "avait", et "à" quand cela précède un lieu ou une personne.

ex : Elle a attrapé un rhume à la piscine. Il a donné ses billes à Marie.Je suis allée à la bibliothèque.

5. Dans quel cas devez-vous écrire "Quel que" ou "quelque" ?

On doit utiliser "quel que" ou "quelle que", avant une phrase au subjonctif.

ex : Quel que soit le problème, il sera bientôt réglé. Nous partirons en vacances demain quelle que soit la météo.

On utilise "quelque" ou "quelques" dans les autres cas. Il est en général placé à côté d'un nom commun, pour donner une idée de mesure non quantifiable.

ex : il y a quelque temps, nous sommes allés en Italie. Quelques hommes sont partis à l'armée. Quelque chose ne va pas.

Cette même règle s'adapte d'ailleurs avec quoique.

6. Tant de choses tournent autour du temps !

temps-ou-tant

Quand écrit-on "temps" ou "tant" ?

"Tant" désigne un nombre, une quantité, tandis que "Temps" est utilisé pour désigner la météo, une mesure de tempo en musique ou une durée (années, mois, jours, heures, minutes, secondes...).

Un sujet un peu en rapport fait d'ailleurs polémique, même parmi les spécialistes de la langue française : doit-on dire "autant pour moi" ou "au temps pour moi" ?

7. Faut-il mettre "ce qui" ou "ce qu'il" ?

Comment savoir si on doit écrire "c'est ce qui leur est arrivé" ou "c'est ce qu'il leur est arrivé" ?

Il faut d'abord se poser la question du sujet dans la phrase, en la remettant à la voix active.

Ici "ceci/cet incident est arrivé à eux". "Ce" est donc le sujet, on écrit alors "ce qui"

ex : ce qui est bien ici, c'est qu'il ne fait jamais mauvais temps. C'est ce qui leur est arrivé.
=> le point qui est bien ici, c'est qu'il ne fait jamais mauvais temps. C'est l'événement qui leur est arrivé.

Dans la phrase " c'est ce qu'il faut faire", "il" est le sujet, et "ce" est cette fois le COD. On pourrait remplacer par "il faut faire ceci/cela/cette chose".

ex : C'est ce qu'il faut faire. C'est ce qu'il s'est dit.
=> C'est ceci qu'il faut faire. C'est cela qu'il s'est dit.

8. Ne confondez plus "er" et "é" : une erreur fréquente à éliminer facilement pour corriger un texte

corriger-un-texte-calvaire

"er" est la terminaison d'un verbe à l'infinitif. ex manger, changer.
"é" est, par contre, un participe passé (le verbe est conjugué). J'ai mangé, tu as changé.

D'ailleurs, en cas de doute, un petit rappel d'un moyen mnémotechnique appris à l'école primaire : remplacez le verbe en "er" (1er groupe) par n'importe quel autre verbe du 2ème ou 3ème groupe (finir, prendre, écrire...)

exemples :

Je veux [dessiner/dessiné] un papillon. On peut remplacer par "je veux prendre un papillon", et non par "je veux pris un papillon". C'est un verbe à l'infinitif.
 => On écrira donc "je veux dessiner un papillon", et non "je veux dessiné un papillon".


J'ai [créer/créé] une chanson. On peut remplacer par "j'ai écrit une chanson", et non par "j'ai écrire une chanson". C'est donc un verbe conjugué.
=> On écrira alors "j'ai créé une chanson", et non "j'ai créer une chanson".

9. Différenciez les terminaisons "ai" et "ais"

J'irai ou j'irais... : quand utilise-t-on la terminaison "ai" ou "ais" à la 1ère personne du singulier ?

On utilise "ai" quand on parle du futur et d'une certitude, avec un indicateur de temps, qu'il soit indiqué dans la phrase ou sous-entendu "quand, plus tard, à 18h, dans 10 ans..." .

Si je mange plus, je serai plus fort  (certitude : si + présent + futur = quelque chose qui arrivera en agissant dès maintenant)
Quand je mangerai plus, je serai plus fort (certitude : quand + futur + futur = quelque chose qui arrivera en agissant plus tard)

On utilise "ais" quand on parle d'une hypothèse, d'une supposition.

=> si je mangeais plus, je serais plus fort (hypothèse : si + imparfait + conditionnel présent = quelque chose qui pourrait arriver)
=> si j'avais mangé plus, je serais plus fort (hypothèse : si + plus que parfait + conditionnel présent = quelque chose qui pourrait être arrivé)

Une petite pause s'impose. Eh oui, nous en sommes à la moitié des 18 fautes à éliminer pour corriger un texte.

Voici une BD issue de Birds Dessinés, qui parle justement des fautes d'orthographe. C'est un site que vous pouvez consulter ici, enfin, si le cœur vous en dit. Vous pouvez d'ailleurs créer vous aussi votre propre bande dessinée et faire parler ces petits personnages. Pourquoi pas ? En effet, cela peut vous entraîner à créer des dialogues humoristiques !

corriger-un-texte-bd-orthographe-humour

Bref, je m'égare... où en étais-je déjà... ? ah oui, reprenons au point 10... !


10. Accordez correctement le participe passé avec l'auxiliaire "être" pour corriger un texte en bonne partie

Cela s'accorde dans tous les cas en genre et en nombre avec le sujet.

ex : Une femme est arrivée aujourd'hui. Les garçons étaient partis au stade.

11. Accordez correctement le participe passé avec l'auxiliaire "avoir"

Par contre, alors que c'est très simple avec "être", il faut tout de même se poser la question avec "avoir".


En effet, l'accord en genre et en nombre dépend de la présence du COD (complément d'objet direct) dans la phrase. Pour rappel, dans la phrase "j'ai perdu mes livres", "mes livres" est le COD.

La règle est donc d'accorder en genre et en nombre quand le COD est placé avant le participe passé.

ex : les livres que j'ai perdus coûtaient cher.

Tandis que dans les autres cas, si le COD est placé après le participe passé ou qu'il n'y a pas de COD, le participe passé est alors invariable.

ex : tu as donné des bonbons à l'enfant. La petite fille a chanté (une chanson).

12. Si j'aurais su j'aurais pas venu

corriger-un-texte-erreurs-conjugaison

"Si j'aurais su, j'aurais pas venu". C'est la réplique culte d'un enfant dans le film "la guerre des boutons". Il y a ici 2 grosses fautes de conjugaison. En effet, il y a à la fois une erreur de temps et une utilisation du verbe "avoir" au lieu du verbe "être".

On doit dire "si j'avais su je ne serais pas venu(e)", ou "je ne serais pas venu(e) si j'avais su".

Il s'agit du plus que parfait "si j'avais su", suivi du conditionnel présent "je ne serais pas venu", car on est dans une hypothèse et non un fait.

Dans cet exemple, pour savoir s'il fallait utiliser l'auxiliaire "être" ou "avoir", il suffisait déjà de transformer les verbes utilisés à l'infinitif. ex : "avoir su", "être venu" (et non "être su", "avoir venu").

13. Oubliez le "s" à "parmi"

"Parmi est invariable". Il n'y a donc jamais de "s".

14. Choisissez facilement entre "ou" et "où"

On utilise "ou" quand on peut le remplacer par "ou bien", alors qu'on utilise "où" quand on pose une question sur un lieu.

ex : Je ne sais plus si c'était bleu ou vert. va-t-il ?

15. Ne vous trompez plus entre "or" et "hors"

corriger-un-texte-conjonctions-coordination

"Mais où est donc Ornicar ? " (mais, ou, et, donc, or, ni, car). Est-ce que ce moyen mnémotechnique vous rappelle des souvenirs ?

D'ailleurs, "Or" est une conjonction de coordination, tout comme ses amis précités.

ex : "vous voulez acheter ce téléphone, or (mais) je ne l'ai pas en stock".

Par contre, "Hors" signifie "en-dehors de, à l'extérieur, au-delà".

ex : Cette histoire m'a mise hors de moi. Il est hors de portée.

16. Comment savoir s'il faut écrire "du" ou "dû" ?

J'ai dû, j'eus dû, j'aurais dû... Comment savoir s'il y a un accent sur le "du", du verbe "devoir" ? Eh bien, c'est simple, il y a un accent tout le temps sauf au passé simple. On écrit alors "je dus, tu dus, il dut".

17. "Comme même" ne veut rien dire ! A éliminer si vous voulez corriger un texte

Certains ont beau avoir compris, prononcé à la va vite "on ne va comme même pas faire ça !" (et du coup, l'écrire tel quel), il n'empêche qu'il s'agit d'un amalgame, et que ça s'écrit "quand même". 

L'expression "comme" sert à comparer deux éléments. Elle ne peut donc pas être utilisée dans cette phrase.

On écrira à la place : "on ne va quand même pas faire ça !".

Attention, donc, au téléphone arabe et aux expressions déformées.

A propos, quelle expression est la bonne selon vous :

 "tu ne paies rien pour attendre" ou "tu ne perds rien pour attendre ?"

18. On ne dit pas "malgré que" non plus

Dans la même série, "malgré que" n'existe pas. On pourrait d'ailleurs le remplacer par "en dépit de", la plupart du temps. "En dépit de que" ne voudrait alors rien dire. Le mot "malgré" est toujours suivi d'un nom commun.

ex : on partira malgré la pluie. Je te fais encore confiance malgré tes mensonges. Malgré le fait que ce ne soit pas parfait, il était quand même content de la soirée.


corriger-un-texte-revisions


Allez, après ces quelques révisions pour mieux corriger un texte, je laisse enfin votre cerveau se reposer tranquillement 🙂 

J'espère que vous aurez tout de même appris ou revu certaines choses oubliées grâce à ce récapitulatif en quelques points (j'ai sûrement oublié d'en citer un tas d'autres). En tous cas, ça m'a rappelé des souvenirs scolaires rien qu'en écrivant tout ça. Alors, vous n'avez plus d'excuses pour ne pas savoir relire vos textes !

Et si vous ne pouvez pas vous rappeler de tout, retenez surtout l'accord des auxiliaires "être" et "avoir", ainsi que l'utilisation du participe passé "é" ou de l'infinitif "er". Rien qu'avec ces règles, vous aurez éliminé la plupart des fautes que le correcteur automatique n'aura pas corrigées.  

ps : pour les plus courageux(ses) d'entre vous, voici un petit test de niveau de français, trouvé sur le site "Français Facile" pour voir si vous avez bien révisé :). Cliquez ici.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le commenter, liker et partager !