écrire un scénario de court métrage

Comment écrire un scénario de court métrage ? Avez-vous déjà eu envie de voir ce que donnerait l'histoire que vous avez écrite ou imaginée, en film ? Vos personnages incarnés par de VRAIES personnes ! Voici toutes les techniques de base, de l'idée au découpage du plan, en passant par le chronométrage du récit.  Et peut-être n'avez-vous jamais osé franchir le pas pour ces raisons :


- Parce que vous pensez qu'il faut maîtriser l'écriture d'un roman, avant de passer à cette étape supérieure
- Ou vous vous dites que la construction d'un scénario,  c'est trop compliqué. D'ailleurs, vous avez lu beaucoup de termes barbares à ce sujet, qui vous ont refroidi(e). Un grand sac de nœuds, donc !
- Cela doit vraiment être une technique de professionnels, hors de votre portée  !

Non, détrompez-vous ! Ecrire un scénario de court métrage, ce n'est pas plus difficile qu'écrire un roman. Ce sont juste des codes différents. Or, si vous écrivez des romans, je vous encourage à essayer le scénario, car cela développe fortement l'imagination, la curiosité et la capacité à impliquer le lecteur (futur spectateur) dans l'histoire.

Car le rôle du scénario est de retranscrire les mots en images et en sons. Instinctivement, on donne un côté plus vivant à son écriture, qui touche directement les domaines de l'audiovisuel et des arts du spectacle. On peut d'ailleurs écrire un scénario pour tous types de projets : film, pièce de théâtre, chorégraphie, vidéo sur Youtube, Escape Game, jeu de rôle, bande dessinée, jeu vidéo... Imaginez ainsi toutes les possibilités pour un scénariste.

Il y aurait tant à dire, mais nous ne pourrons pas évoquer tous ces projets dans un même article. Alors, prêt(e) à redonner un second souffle à votre écriture, et à apprendre les mécanismes pour écrire un scénario de court métrage ? Je vous explique ici toutes les bases.

Comment écrire un scénario de court métrage ?

L'idée de départ pour écrire un scénario : le pitch

pitch d'un scénario

De nombreux scénarios sont adaptés d'un roman, mais ce n'est pas toujours le cas : on peut tout à fait commencer un scénario directement. Dans tous les cas, au départ, cela commence de la même manière qu'un roman ou une nouvelle : une (bonne) idée, qui va peu à peu devenir une histoire. Cette idée, d'ailleurs, on l'appelle le pitch, dans le scénario. En fait, c'est une sorte de résumé de l'intrigue, en une phrase de 2 ou 3 lignes.

Prenons, par exemple, le film Titanic, que toutes les femmes connaissent bien (ou presque), pour avoir fantasmé sur Léonardo Dicaprio. Comment ça, j'étais la seule à avoir des posters de lui ?... Oui, bah, j'étais jeune, tout ça....

Bref, donc voilà le pitch de Titanic :                              

"Une histoire d'amour entre deux êtres que tout oppose socialement, sur le paquebot du Titanic, la veille de son naufrage, en 1912".

C'est court, concis, et cela pose en même temps le contexte historique.

A ce propos, saviez-vous que certains scénaristes sont spécialisés dans l'écriture du pitch ? En effet, ils trouvent des idées, mais laissent d'autres scénaristes la développer. C'est dire à quel point cette idée de départ est primordiale. En conséquence, si vous vous lancez pour écrire un scénario, ne la négligez pas, et faites la valider par votre entourage !

Alors, combien de temps va durer votre court métrage ? Il ne doit pas dépasser 30 min, génériques compris ! Par contre, si vous comptez réaliser vous-même votre film, préférez une durée de 10 min maximum, pour commencer.

Le résumé complet de l'histoire : le synopsis

synopsis d'un scénario

Après le pitch, vient le synopsis, un résumé un peu plus complet de votre histoire, pouvant aller jusqu’à une page et demi. Il va, quant à lui, structurer votre scénario en trois grands actes : début, milieu et fin. En fait, on peut y retrouver les grandes lignes de la construction d'un roman.

  • Début : acte 1
  • MILIEU : Acte 2
  • FIN : ACTE 3
  • Vous avez un lieu, un temps, une époque, un contexte.
  • Votre protagoniste part d'un point de départ, qui est la situation initiale.
  • Un élément déclencheur provoque sa quête principale, son objectif.

Pour écrire un scénario de court métrage, vous devez avoir une idée claire de votre fil conducteur et des intrigues secondaires, sans les développer. Toutefois, il n'y a pas encore de notion de durée à l'image.

Le but du synopsis, c'est qu'un réalisateur puisse cerner rapidement si ce scénario l'intéresse. Comme un éditeur pour un roman ! Vous avez quelques lignes pour le convaincre et provoquer en lui des images et des émotions. En reposant votre synopsis, il doit se dire "waouh ! Je veux ce scénario ! Qui est cet auteur génial ? ", plutôt que "il faut vraiment que j'arrête ce métier... je ne suis pas assez payé...".

Toutefois, notez qu'il n’est pas rare qu’un scénariste, du moins en France, soit également réalisateur. Vous serez peut-être réalisateur de votre propre projet, qui sait ?


Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Guide gratuit à télécharger

 *En soumettant votre adresse email, vous reconnaissez avoir lu et accepté la politique de confidentialité, où figure le RGPD, relatif aux données personnelles, en bas de cette page. 


Réaliser un séquencier pour écrire un scénario de court métrage

séquencier d'un scénario

Un scénario de court métrage a pour but d'être mis en images; il doit s'adapter à une durée fixée. Or, c'est au rôle du séquencier, une forme développée du synopsis, de donner un cadre à l'écriture, pour mesurer ce temps.

Le récit est découpé en scènes numérotées, en majuscules, pour faciliter le travail du réalisateur. De plus, chaque paragraphe représente une scène différente. Le séquencier tient généralement sur une vingtaine de pages, pour un court métrage.

L’histoire y est racontée dans son intégralité. Les personnages principaux sont mis en valeur, par des répétitions fréquentes de leur nom, pour les distinguer des autres personnages. Chaque nom d’une première apparition de personnage est indiqué en majuscules. Par contre, il n’y a pas encore de dialogues.

Les lieux sont indiqués, avec une précision « intérieur ou extérieur ». Parfois, on indique même le moment de la journée, la gestuelle ou les expressions des personnages...  Si les décors ou personnages sont particuliers (ex : registre fantastique), des croquis sont fournis également, en annexe du scénario.


Exemple de séquencier :

1.INT-CHAMBRE DE MATHILDE-MATIN

MATHILDE s’avance vers la fenêtre, ouvre le volet lentement, elle sourit en apercevant un homme au loin dans le jardin, puis elle se dirige vers la porte d’un pas empressé.

2.EXT-JARDIN-JOUR

Mathilde se précipite à la porte de la maison et apercevant PAUL, se demande si c'est bien lui. Paul lui sourit en réponse et lui fait remarquer qu'elle n'a pas changé. Mathilde court vers Paul et lui saute dans les bras.


Pour écrire un scénario de court métrage, pensez "visuel" et "action". Tout ce qui sera vu doit être écrit (y compris l'émotion). Le spectateur doit être mis dans l'ambiance dès le début. D'ailleurs, choisissez des décors et situations simples, peu de personnages, surtout si vous voulez réaliser vous-même les scènes.

Ecrire un scénario de court métrage : la continuité dialoguée

continuité dialoguée

La continuité dialoguée est ajoutée une fois le séquencier terminé, pour éviter les réécritures. Les phrases sont simples, concises, avec des didascalies en italique (à utiliser avec modération).

Lisez le point 10 de l'article "15 idées pour atelier d'écriture chez soi" pour écrire de bons dialogues.


Reprenons l'exemple précédent
:


2.EXT-JARDIN-JOUR MATHILDE (criant, de dos, devant la porte de la maison) Paul ! C’est toi ?

PAUL (souriant) Tu n'as pas changé !

Mathilde court vers Paul et lui saute dans les bras.

On entend la musique de [...].


Les pensées des personnages peuvent être transcrites par un flashback, par un personnage secondaire qui en fait mention, par un narrateur, une description d'un objet… rien ne doit rester évasif, si cela est important à la compréhension de l’histoire.


On n’écrira pas « Monsieur DURAND pense à sa femme décédée ».

On précisera plutôt : « la voix off/un sous-titre explique que la femme de Monsieur DURAND est décédée 2 ans plutôt, lors de tel événement tragique »....

...ou encore « Monsieur DURAND prend un regard triste en regardant le portrait de sa femme décédée ».

Dans le film « Kill Bill », on comprend qui l’héroïne va tuer prochainement, par le biais d’une liste où elle coche les noms. Les moyens utilisés sont nombreux.


Dans un film, une page de continuité dialoguée équivaut à une durée de film comprise entre 45 sec et 1 minute. En tant que scénariste, vous allez devoir relire votre scénario et chronométrer le film : vous devrez allonger des scènes, ou en couper, pour que le temps corresponde. Vous ne devez pas écrire les plans de caméra. C'est en effet le rôle du réalisateur, par le biais du script (découpage textuel) ou du storyboard (découpage en images). Cela facilitera ainsi le tournage.

Les dernières modalités pour écrire un scénario de court métrage

Note d'intention d'un scénario

Vous venez de terminer d'écrire un scénario de court métrage ?

N'oubliez donc pas de préparer une couverture (ou page de garde), en indiquant un titre provisoire en gras et en noir au centre, ainsi que vos coordonnées en bas à gauche (nom, prénom, adresse, téléphone et email). Cette couverture pourra comprendre également le numéro de l'organisme auprès duquel vous aurez protégé votre scénario pour éviter le plagiat. Par exemple, auprès du SNAC "Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs". Ou encore auprès d'un notaire (solution plus radicale, mais assez coûteuse). Vous pouvez aussi vous envoyer votre scénario par email, ou en recommandé, adressé à vous-même. Toutefois, ces solutions peu chères, sont aussi des preuves moins probantes en cas de conflit. A vous de voir !

Enfin, il ne vous reste plus qu'à rédiger votre note d’intention.

Elle vise à présenter votre travail à un réalisateur pour qu'il ait envie de le mettre en images, ou le concrétiser (à moins que ce ne soit vous le réalisateur ?).

La note doit tenir sur une page et demie à deux pages et expliquer les raisons qui ont motivé l’écriture de l’histoire. D'où vous est venue l’idée ? Comment imagineriez-vous le tournage de votre scénario, si vous deviez vous-même le mettre en scène (décors, sons etc…).

Il s’agit d’être le plus subjectif possible. Votre travail doit le convaincre, mais aussi, votre personnalité. Il doit être enthousiaste à l'idée de travailler avec vous. Faites-lui ressentir que vous êtes sur la même longueur d'onde ! La note peut être accompagnée de votre CV.


écrire un scénario de court métrage

En conclusion

Eh bien voilà, c'est la fin de cet article. Vous devriez donc savoir comment construire un scénario de court métrage, en commençant par votre idée, le pitch. Puis, vous pourrez développer cette idée, dans le script. Ensuite, le séquencier vous sera utile pour découper votre histoire. Enfin, vous terminerez sur la création de la continuité dialoguée, la phase où vous pourrez calculer la durée de votre court métrage, l'allonger ou le raccourcir si besoin.

Alors, un petit exercice simple à mettre en place, prenez l'un de vos romans, ou un roman existant, et amusez-vous à le transformer en scénario. N'oubliez pas de faire un découpage de chaque scène, en indiquant où et quand ça se passe, et en y ajoutant des dialogues convaincants, qui montrent bien l'ambiance de l'histoire ! 

Vous avez aimé cet article ? Commentez, likez et partagez !